Lettre d'un Enfant Boursier - Parafina

Lettre d’un Enfant Boursier

Salut Samu,

Je m’appelle Facu, j’ai 18 ans et je suis l’un des bénéficiaires de la bourse offerte par Parafina. En plus de vous remercier, je voulais vous dire comment cette première année universitaire à l’université UCSA où j’étudie l’ingénierie informatique s’est passée. J’ai commencé l’université en assistant en personne pendant environ 4 jours, puis le reste du temps j’ai assisté virtuellement car la pandémie a commencée.

Cela a entraîné de nombreuses difficultés pour le bon développement du contenu; il était parfois très difficile pour moi de comprendre les matières enseignées par certains professeurs et cela m’est souvent arrivé avec la programmation, en partie aussi parce que je n’avais pas de base en informatique. Cela m’a beaucoup dérangé que les professeurs n’expliquent pas et se contentent de nous faciliter un pdf avec la théorie qui n’était pas du tout bien clarifiée, ce qui m’a obligé à faire des recherches par moi-même sur YouTube et Google entre autres pages.

Le premier semestre qui a duré de mars à juillet, je l’ai fait depuis ma maison à Trinidad où je vivais seule, car comme vous le savez mes parents sont en Argentine avec Luchito, bien que nous ayons réussi à faire venir Gustavo Mongelos pour m’accompagner à la maison et m’aider avec les tâches ménagères. Pendant cette période, je n’ai pas eu beaucoup de complications avec mes études car j’ai réussi à comprendre presque toutes les matières et j’ai consacré entre 5 et 8 heures à chacune d’elles.

Lorsque les examens finaux sont arrivés, j’ai eu une complication car les examens devaient être payés séparément et je n’avais pas d’argent à ce moment-là, j’ai donc demandé à mon employeur de me permettre d’aller travailler malgré la pandémie afin de payer mes examens, ce qu’ils ont accepté. Au second semestre, cela s’est un peu compliqué, certains professeurs n’expliquaient pas les matières les plus complexes. Une autre tragédie, malheureusement, a été qu’un de nos professeurs est mort de covid.

Au milieu du semestre, en raison de problèmes familiaux, j’ai déménagé chez ma grand-mère où je suis maintenant, ma routine quotidienne est d’aller au travail le matin et de revenir à midi pour me consacrer à mes études, j’aide aussi aux tâches ménagères afin de ne pas être une charge pour mes grands-parents. Et maintenant que je termine mes études, je me rends compte que beaucoup de choses se sont passées cette année et que nous avons réussi à nous en sortir, aussi et non moins important, c’est grâce à vous qui nous permettez d’avoir cette belle opportunité de réaliser nos rêves et de pouvoir étudier ce que nous aimons dans mon cas, merci beaucoup oncle Samu!

Un autre point positif est que nous poursuivons avec le ministère de la jeunesse, nous suivons de nombreux cours pour nous former en tant que leaders et pour pouvoir revenir avec tout ce qu’il faut après cette pandémie. Nous avons même réussi à obtenir quelques nouveaux leaders, après en avoir perdu d’autres, bien que les portes soient toujours ouvertes pour qu’ils reviennent s’ils le souhaitent. En résumé, cette année a été phénoménale avec ses hauts et ses bas, et je vous remercie beaucoup pour tous les efforts que vous faites pour nous et pour la confiance que vous avez en nous. Vous me manquez et j’espère que vous pourrez revenir un jour pour préparer un délicieux potage.